Tout ce qu’il faut savoir sur le transport funéraire !

Les Pompes funèbres Bertrand vous informent

LE TRANSPORT AVANT LA MISE EN BIÈRE 

Cette étape correspond au transport du corps depuis le lieu de décès jusqu’au lieu de la mise en bière. Ce dernier peut aussi bien être une chambre funéraire qu’une chambre mortuaire.

Ce transport doit se faire dans un délai légal de 48 heures après le décès. Dans le cas où le décès est survenu dans un établissement hospitalier, une simple toilette mortuaire est souvent effectuée au sein de cette structure. Toutefois, des soins de conservation peuvent être nécessaires dans certains cas, par exemple en cas de transport sur une longue distance (transfert en province) ou dans le cas d’un rapatriement à l’étranger. 

En général, le transport avant la mise en bière est réalisé si le décès est survenu au domicile ou dans un établissement médical dépourvu de chambre funéraire comme une clinique, une maison de retraite… Même si le décès est survenu dans un établissement doté d’une chambre funéraire, la famille est toujours libre de demander le transfert du défunt dans un autre funérarium. Il peut s’agir d’un funérarium réputé, d’un funérarium près du domicile, ou tout simplement d’un établissement où votre famille a l’habitude d’aller.

Nos agents s’assureront de contacter l’établissement dans lequel se trouve le corps pour organiser le transfert. Nous nous chargeons également de l’ensemble des démarches indispensables.

LE TRANSPORT APRÈS LA MISE EN BIÈRE 

Le transport après la mise en bière consiste à déplacer le corps préparé dans son cercueil. Ce type de transport se fait avec un véhicule habilité : le corbillard. Selon les souhaits du défunt et de ses proches, ce transport se déroule souvent depuis le lieu de la mise en bière au lieu de l’inhumation ou de la crémation. 

Nous pouvons citer 3 types de transport : 

  • 1. Le transport local : il s’agit du convoi funéraire en région parisienne 
  • 2. Le transport national : c’est le fait de transférer le cercueil en province 
  • 3. Le transport international : cela constitue le rapatriement du corps vers un pays étranger

En cas de transport national : 

Le transport du corps se fait souvent jusqu’à la chambre funéraire près du lieu d’inhumation. Les démarches pour l’inhumation seront alors effectuées par une agence de pompes funèbres locale.

En cas de transport international : 

Le transport du corps vers les services de rapatriement de l’aéroport concerné, Orly ou Roissy, sera effectué à l’aide d’un corbillard. En cas de transport par voie terrestre vers des pays limitrophes comme la Belgique, l’Espagne, l’Italie, la Suisse, le Portugal (etc.), le corbillard reste une option financièrement intéressante.

A noter : l’utilisation d’un cercueil hermétique en zinc et la réalisation de soins de conservation sont généralement indispensables en cas de rapatriement à l’étranger.   

Selon le souhait des proches, nous pouvons également organiser une cérémonie funéraire (religieuse ou civile) en région parisienne avant le départ national ou international. 

Nos agents restent à votre disposition pour vous conseiller et vous soutenir dans l’organisation des obsèques et du type de transport adapté à vos attentes.

LE TRANSPORT D’URNE FUNÉRAIRE 

Le transport d’une urne funéraire n’est pas soumis aux mêmes règlements que le transport du cercueil. En général, elle peut être transportée par tout membre de la famille. Toutefois, les contrôleurs aux douanes peuvent exiger une autorisation préfectorale en cas de transport à l’international. Il est recommandé de choisir une urne fabriquée dans une matière résistante avec un sachet à l’intérieur si vous prévoyez de le transporter en province ou dans un pays étranger. 

Bon à savoir :

vous pouvez solliciter une acte de décès plurilingue auprès de la mairie afin de simplifier les contrôles. 

Nos conseillers sont à votre écoute pour vous aider à choisir un modèle d’urne et un sac de transport adapté à votre situation.